pasodegato

"Pasodegato", revue mexicaine de théâtre (http://www.pasodegato.com) a consacré un dossier de son numéro de février mars 2018 au théâtre amateur. Il contient un témoignage sur la participation du Théâtre des 400 Coups au Mondial du théâtre à Monaco.

 

Article paru en avril 2018 dans Bien Dit

peplum bien dit avril 2018

Article paru le 07/09/17 dans Le Progrès

 

Article paru dans le Brignais Magazine de Septembre 2017Article paru le 16/08/17

https://www.thiate.fr/2017/08/16/brignais-coup-de-theatre-mondial-des-400-coups-a-monaco/

 

 

Article paru dans Le Progrès le 08/06/17 :

 


Article paru sur le site de la mairie de Brignais en Juin 2017 :


Article paru sur le site de la FNCTA :

Sélection pour Monaco

 


 


 

 

 Le 12/11/16


 

 




 

Le Progrès - Publié le 23/10/2016

 

 


 

 

Article paru dans le Progrès du 30 septembre : cliquer pour lire...

 


 

 


 

 

 

BRIGNAIS – THÉÂTRE

Le Théâtre des 400 coups joue Octave

Le 27/05/2016 à 05:00

Rencontre. La troupe amateur présente " Comédies et Moralités "

 

La troupe en répétition. Photo Martine MOREL

 

La troupe amateur présenteComédies et Moralités . Rencontre avec Fabrice Bernard.

 

Quels sont vos rôles au sein du groupe ?

» J’ai fondé la troupe à Brignais en 2014. Je suis comédien et je crée les mises en scène ».

Que proposez-vous avec Mirbeau ?

« Octave Mirbeau est célèbre, entre autres, pour son romanJournal d’une femme de chambre . Ici, cinq saynètes alertes se déroulant en plusieurs lieux : parc, commissariat, terrasse, intérieur bourgeois, salle de conseil municipal. Cinq coups de crayons à la Daumier qui caricaturent une société pas si éloignée de la nôtre. Dans la mécanique de ces comédies, le spectateur se délectera avant tout de situations insolites, teintées d’humour noir et parfois burlesques, qu’un accordéoniste viendra ponctuer par du Bruant ».

Où en êtes-vous du concours Masque d’Or ?

« C’est officiel depuis peu : le spectacleThéâtre de farce et de foireest sélectionné pour la demi-finale qui se déroulera le 5 juin à Saint-Etienne. Par ailleurs, le président régional de la Fédération nationale des troupes d’amateurs nous invite à clôturer le festival d’Annecy, le dimanche 18 septembre. Nous sommes également conviés au festival “L’Ouest en scène”, à Dardilly. » 


Brignais Magazine : mai 2016


Fabrice Bernard partage sa passion du théâtre avec exigence et créativité

IMG 9900

  


Le Progrès - Publié le 09/10/2015 à 05:00

Tardy. Une saison riche et variée pour les 10 ans du Théâtre de la Grille Verte

Festivités. Soirée Brassens, fresque historique, théâtre classique revisité, farce, tous les styles théâtraux vont se retrouver avec bonheur pour fêter ce dixième anniversaire dès ce vendredi.

La troupe du Théâtre de la Grille Verte avec au premier rang : Christian Livebardon, Annick Ninotta, Élizabeth Begon-Clavier et Chantal Donot- Saby.  Photo Danielle Teil

L a saison s’ouvre vendredi 9 octobre par un hommage à Georges Brassens.

Les Tréteaux du Charrel nous entraînent dans une soirée pleine de poésie qui tient à la fois du cabaret et d’une soirée de jazz. La rencontre entre un pianiste, un comédien et un percussionniste ajoute au spectacle rythme et couleur.

Pour les 10 ans de la troupe, la CIE de « La lune et l’Océan » revient avec La solitude du joueur de fond et la troupe « Évasion » par une Fantaisie musicale ramènera les spectateurs dans les années 60.

Une fresque historique sera également au programme. Dans la pièce de Patrick Grégoire, Métallos et dégraisseurs, la CIE « Tape pas trois fois » vous entraînera au XIXe siècle.

À travers l’histoire d’un enfant de 12 ans qui entre à l’usine de métallurgie de Sainte-Colombe-sur-Seine en 1866, dix comédiens feront revivre la mémoire ouvrière, de la révolution industrielle à la révolution financière qui engloutira les nombreux personnages du voyage. Le public est aussi convié à une pièce classique, revisitée à la manière des Monty Python, Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare.

Le théâtre de farce et de foire a aussi sa place avec deux pièces : L’amour médecin de Molière et La tête noire de Lesage. C’est une grande soirée avec 14 comédiens et un guitariste que nous offre le « Théâtre des 400 coups ».

Le théâtre de la Grille Verte accueille aussi avec le théâtre de Tardy, la sélection interrégionale Sud-Est de la manifestation nationale du Masque d’Or. Cette manifestation met en valeur les pièces du théâtre amateur les plus représentatives des valeurs défendues par la FNCT (Fédération nationale de théâtre amateur et d’animation).

Théâtre de La Grille Verte

2, rue Alfred-Colombet

www.lagrilleverte-theatre.com Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. 06 47 71 21 93.

Danielle Teil


Le Progrès, 4 juillet 2015

 Martine Morel

http://www.leprogres.fr/rhone/2015/07/04/le-theatre-des-400-coups-partage-sa-passion-avec-les-ados


Le Progrès - Publié le 26/04/2015 à 05:00

Brignais. « La maison du lac » sera joué par la Cie des 400 coups

La troupe, en répétition. Photo Martine Morel

Les passionnés de théâtre et de cinéma auront déjà rencontré les héros d’Ernest Thomspon : Tom, octogénaire bougon, Kate sa femme qui se moque tendrement de lui, et leur fille Claudia, qui n’a jamais pu créer de réelle relation avec son père.

Ce dernier se préoccupe peu de sa fille et ne s’intéresse qu’à l’Histoire troyenne, celle du Vietnam, Woodstock, la conquête de la Lune…

Cette petite famille va se retrouver dans la maison au bord du lac, où Tom, malade, va devoir accueillir sa fille, son nouvel ami et le fils de ce dernier, adolescent qu’il faudra apprivoiser.

Le film avec Katharine Hepburn, Henry et Jane Fonda, a obtenu trois Oscars, dont celui du meilleur scénario.

Sur les planches, Edith Doublier, Anne Hardel et Jean Picard reprennent les rôles phares, sur une mise en scène de Guy Dechesne.

Briscope, parc de l’Hôtel de Ville, rue Mère-Elise-Rivet, dimanche 26 avril à 15 heures.

Tarifs : 12 euros/adulte et 10 euros/réduit. Tél. 06 51 20 02 55.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Martine Morel

http://www.leprogres.fr/rhone/2015/04/26/la-maison-du-lac-sera-joue-par-la-cie-des-400-coups


Le Progrès - Publié le 03/02/2015 à 05:00

Écully. Sur les planches ce week-end : « Les tréteaux » et les « 400 coups »

Théâtre. Deux troupes, deux communes et deux festivals dont celui qui se déroulera du 6 au 8 février sur la scène du Centre Culturel.

Une scène de Knock, par les Tréteaux d’Ecully . Photo archive Jean Desfonds

La troupe « Les Tréteaux d’Ecully » fait partie depuis 35 ans du paysage écullois. Danielle Blath est la présidente de cette association de passionnés des planches, en même temps que le metteur en scène de la troupe.

Deux troupes se partagent la scène

« Les liens artistiques que nous entretenons avec la troupe des 400 coups, à Brignais, nous ont amenés à l’idée de monter un mini-festival de théâtre avec le partenariat de nos communes respectives. » Danielle Blath se réjouit de ce double encouragement au théâtre amateur, qui débouche sur deux événements jumeaux : l’un qui vient de s’achever au Briscope de Brignais, l’autre à venir ce week-end au centre culturel d’Ecully. Les comédiens des 400 coups joueront les 6 et 7 février « L’amour médecin » de Molière et « La Tête noire » de Lesage.

Ces 2 pièces sont mises en scène par Fabrice Bernard : un spectacle tout public qui réunit dans une baraque de foire 14 comédiens, un guitariste et une vingtaine de costumes d’époque. « Tous les ingrédients des pièces populaires sont présents, dans l’esprit de la commedia dell’arte et de la farce » explique Isabelle Rolland, secrétaire de l’association et comédienne des Tréteaux.

La troupe éculloise, quant à elle, clôturera le festival le 8 février avec l’inoxydable Docteur Knock et ses réjouissantes répliques cultes.

Enfin, Danielle Blath conclut : « Nous serons 11 comédiens des Tréteaux pour interpréter cette pièce de Jules Romain dont le succès ne s’est pas démenti depuis sa création en 1923. »

Trois jours de spectacles attrayants et divertissants, plein d’humour et de surprises.

Jean Desfonds

http://www.leprogres.fr/rhone/2015/02/03/sur-les-planches-ce-week-end-les-treteaux-et-les-400-coups


Le Progrès - Publié le 31/01/2015 à 05:00

Brignais. Festival au Briscope à partir de ce samedi avec la compagnie « Théâtre des 400 coups »

En co-production avec le Briscope, un mini-festival de théâtre aura lieu cette fin de semaine avec la participation de la troupe brignairote du « Théâtre des 400 coups » et de la compagnie des « Tréteaux d’Écully ».

À Brignais, les comédiens amateurs donneront à voir du théâtre de farce et de foire avec deux brèves pièces en un spectacle : L’Amour médecin de Molière et La tête noire de Lesage, dans une mise en scène de Fabrice Bernard.

Ce spectacle tout public réunira dans une baraque de foire 14 comédiens, un guitariste et une vingtaine de costumes d’époque. Mariages contrariés, tromperies, masques, déguisements, combats à l’épée et cascades seront les ingrédients d’une pièce populaire dans l’esprit de la commedia dell’arte et de farce.

Briscope, 31 janvier à 20 h 30 et 1er février à 15 heures. Adulte 10 euros. Réduit et enfants 8 euros.

Martine Morel

http://www.leprogres.fr/rhone/2015/01/31/festival-au-briscope-a-partir-de-ce-samedi-avec-la-compagnie-theatre-des-400-coups


Le Progrès -Publié le 03/10/2014 à 05:00

Les 400 Coups reprennent leur pièce après son succès

Brignais

La prochaine représentation de la compagnie permettra de retrouver les Lebrun, couple sans histoire, qui emménage dans une résidence de standing.

Une semaine après leur arrivée, un mystérieux ennemi grave au couteau dans l’ascenseur, « Lebrun = con ». M. Lebrun va faire appel à ses voisins pour découvrir l’auteur du délit. L’occasion pour lui de découvrir qu’ils sont plus méchants qu’ils en ont l’air et sans doute plus bêtes que méchants.

Ce samedi à 20 h 30 au Briscope.

Réservation au 06 51 20 02 55

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.,

Tarif 10 euros/adultes, 8 euros/tarif réduit, 6 euros 8-10 ans.

Martine Morel

http://www.leprogres.fr/rhone/2014/10/03/les-400-coups-reprennent-leur-piece-apres-son-succes


Le Progrès -Publié le 22/09/2014 à 05:00

Brignais. Souvenirs de 14-18 sur le parvis du Briscope

Le Théâtre des 400 coups a joué une saynète de la pièce « Le lavoir ». Photo Marie-Jeanne Blanc

Dans le cadre des journées européennes du Patrimoine, la ville a fait appel à la troupe Le Théâtre des 400 coups, pour commémorer le centenaire de la Guerre de 14-18. L'association a choisi de présenter une saynète adaptée de la pièce « Le lavoir », de D. Durvin et H. Prevost. Sur le parvis du Briscope, samedi matin, les lavandières confiaient, devant un public attentif, leurs difficultés de la vie quotidienne et leurs inquiétudes quant à la Guerre, tout en gardant leur bonne humeur.

Contact : 06 51 20 02 55

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Marie-Jeanne Blanc

http://www.leprogres.fr/rhone/2014/09/22/souvenirs-de-14-18-sur-le-parvis-du-briscope


Le Progrès -Publié le 17/09/2014

Journée du patrimoine

 


Le Progrès -Publié le 07/02/2014 à 21:52

Brignais. Théâtre : les « 400 coups » présentent du Molière

1664. Jean-Baptiste Poquelin, connu sous le nom de Molière, écrit Tartuffe. Il veut ainsi dénoncer l’hypocrisie religieuse : celle d’un groupe d’influence bien installé dans le royaume, la compagnie du Saint-Sacrement.

Il y relate l’histoire d’Orgon, riche bourgeois, tombé sous le charme d’un gourou à la mode. Il fait construire chez lui une salle de méditation et suit aveuglément l’enseignement sectaire de son protégé, menaçant l’équilibre de sa famille.

Telle sera l’approche du Théâtre des 400 coups de ce sujet sérieux, où Molière, dénonçant tous les coucous des logis, fait encore tomber leur masque par le rire.

Tartuffe ou L’imposteur, au Briscope. Samedi 8 février, à 20 h 30, et le dimanche 9 février, à 15 heures.

Réservation : 06 51 20 02 55.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Martine Morel

http://www.leprogres.fr/rhone/2014/02/07/theatre-les-400-coups-presentent-du-moliere


Le Progrès, 14 janvier 2014

Sur scène, Fabrice Bernard déclame sa passion pour Cyrano

Arts. Passionné de littérature, Fabrice Bernard a créé en avril dernier le Théâtre des 400 coups. Hors de la scène, il mène d’autres combats, notamment sur les pistes d’escrime.

Fabrice Bernard s’est tourné très jeune vers la littérature et les arts de la scène. Il n’a pas hésité à intégrer un club de théâtre à l’adolescence. Très vite fasciné par Cyrano de Bergerac, il se lance alors dans un projet ambitieux : jouer la pièce d’Edmond Rostand dans son ancien lycée. C’est le déclic pour Fabrice, qui continue son initiation au Théâtre de l’Iris à Villeurbanne. Sous la direction de Philippe Clément, il fait ses armes lors de la représentation de l’Hameçon de Phénice, et complète son expérience à la classe pré-professionnelle de la Comédie de Saint-Étienne durant un an. « C’est le plaisir des mots et de l’éloquence, que je retrouve à chaque fois ».

« J’aime créer des univers à partir de presque rien, on est des artisans de l’art » estime le comédien. Par l’intermédiaire de Pierre Bianco, il rentre au Théâtre des Célestins après s’être fait remarqué dans les Trois Mousquetaires, sublimé par son talent d’escrimeur. Il s’y initie très tôt, épaulé par Maître Carliez. Pratiquant d’abord le judo, il se met à l’escrime artistique, maniant aisément l’art de moucher ses adversaires. « C’est ce côté spectaculaire, qui m’a permis de composer, de se mettre en scène ». Il concrétise ensuite son rêve, en jouant dans Cyrano de Bergerac. « C’était un aboutissement pour moi » avoue-t-il à demi-mot.

Fort de cette expérience, il envisage de mêler tous les arts sur scène (théâtre, chant, danse, escrime). Il aime se retrouver autour de ses comédiens, partager cette passion de la scène et de l’enseignement.

Après s’être impliqué à Saint-Genis-Laval, il a crée le Théâtre des 400 Coups en avril dernier. À travers ses cours, il transmet au quotidien son savoir-faire aux nouvelles générations d’acteurs, lors de représentations ponctuelles. Et grâce à sa troupe, il se dévoile entre théâtre populaire et textes de répertoire. C’est autour de passionnés, qu’il répète ses pièces trois fois par semaine. Molière n’est jamais très loin. Fabrice Bernard met actuellement en scène son Tartuffe, qui sera proposé les 8 et 9 février prochains au Briscope.

Théâtre des 400 coups

12 rue des Ronzières

69530 Brignais

Tél. 06 51 20 02 55

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Jérôme Blain

http://www.leprogres.fr/rhone/2014/01/14/sur-scene-fabrice-bernard-declame-sa-passion-pour-cyrano


 Le Progrès - Publié le 04/10/2013 à 21:21

Premiers pas sur scène pour cette nouvelle association

 

 Une partie de la troupe au moment des répétitions.  Photo Martine Morel

 

Le Théâtre des 400 coups est présidé par Fabrice Bernard. Le groupe a été créé en mars 2013. Il est né d’une scission avec le Théâtre 2 000 à Saint-Genis-Laval.

La compagnie regroupe des passionnés de théâtre ayant une solide expérience de la scène. L’installation de la troupe à Brignais répond au désir de la municipalité de développer des cours de théâtre pour les habitants et de favoriser des créations locales. Le Théâtre des 400 coups ambitionne de donner des cours pour adolescents et adultes, ainsi que de monter des spectacles. Se joueront donc cette année la comédie de Gérald Sibleyras, Le vent des peupliers, les 5 et 6 octobre, Tartuffe de Molière, les 8 et 9 février et L’Inscription de Sibleyras, le 5 juin.

Tél. 06 51 20 02 55

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Martine Morel

http://www.leprogres.fr/rhone/2013/10/04/premiers-pas-sur-scene-pour-cette-nouvelle-association